Cabri rôti au thym et romarin

IMG_4784

Je trouve souvent du chevreau au moment de Pâques, c’est une viande que j’apprécie, d’autant plus que l’on en consomme très rarement. J’en ai donc acheté et mis au congélateur en attendant la recette qui me tenterait. En général, plus il y a d’herbes, meilleur c’est. Et cette fois-ci, c’est la Corse qui m’a inspirée, merci à Marie pour son challenge « Nos régions ont du goût« . D’où le titre de ma recette, le cabri étant le nom que l’on donne en Corse au chevreau, une viande très tendre, bien souvent préférée à l’agneau par les Corses. C’est même le rôti classique des fêtes de Pâques, à faire cuire sur un feu de braises de bois du maquis … mais une cuisson au four classique est parfois plus pratique !! Je lui ai ajouté quelques belles petites pommes de terre nouvelles qui se sont imprégnées du bon jus de cuisson, bref, c’est bien bon !!

Pour 3 à 4 personnes

– 1 gigot de cabri (ou chevreau)
– 3 gousses d’ail
– 5 cuil. à soupe d’huile d’olive
– 1 cuil. à soupe de vinaigre de vin rouge
– quelques brins de thym
– quelques brins de romarin
– 1 kg de pommes de terre nouvelles
– sel, poivre

Eplucher les gousses d’ail, les couper en deux ou trois. Effeuiller le thym.

Deux heures avant la cuisson, entailler le gigot de cabri à l’aide d’un couteau pointu, insérer les gousses d’ail. Enduire d’une cuillerée à soupe d’huile d’olive, saler et poivrer puis rajouter le thym. Couvrir et laisser reposer.

Dans un bol, mélanger l’huile d’olive restante avec le vinaigre, saler puis ajouter les feuilles d’une branche de romarin finement hachées, réserver.

Préchauffer le four à 200°.

Laver les pommes de terre en gardant la peau. Les sécher et les faire précuire soit à la vapeur, soit dans une casserole d’eau (je les fais précuire dans un cuit-vapeur spécial micro-ondes, c’est pratique et rapide). Egoutter et les couper en 2.

Dans une cocotte allant au four, placer le gigot, répartir les pommes de terre tout autour, les brins de romarin, verser l’huile d’olive préparée, couvrir et enfourner environ 40 minutes. Découvrir en fin de cuisson pour faire dorer le gigot.

Servir bien chaud.

J’ai utilisé ma cocotte warmcook, elle me permet de ne pas ajouter de liquide au fond du plat, elle est parfaite pour ce genre de cuisson.

IMG_4783IMG_4785IMG_4789IMG_4787IMG_4791

20 réflexions au sujet de « Cabri rôti au thym et romarin »

  1. Chez moi en Ardèche, on trouve pas mal de chevreaux , surtout pour Pâques effectivement, j’aime bien le préparer comme tu fais avec des herbes sauvages, comme la sarriette et le thym qui poussent en abondance dans la garrigue au printemps

    J'aime

  2. ohhhh trop rigolo ! je ne sais pas si dans le Nord de la france il y a du cabri, je ne crois pas ! mais j’en ai déjà gouté et plein de fois, quand je vivais au Nigéria avec mes parents en 1982, c’était notre viande de consommation quotidienne car on l’acheté sur patte et on le tuer chez nous, tout était consommé, alors que le boeuf on devait l’acheter au marché de Kano.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s