Blanquette de veau aux morilles

img_0756

La blanquette fait partie de ces plats traditionnels dont je me régale toujours, un bon petit plat d’hiver qui tient chaud, une viande fondante, tout ce que j’aime en cette saison !! Mais en cette période de fêtes, pourquoi ne pas essayer un plat plus festif en troquant les champignons de Paris pour des morilles … Un vrai délice que j’ai accompagné d’un mélange de riz long grain camarguais et de riz noir Vénéré, c’est joli dans l’assiette et c’est bon !!

Pour 6 personnes

– 1,2 kg d’épaule de veau en morceaux
– 1 oignon
– 3 carottes
– 20 cl de vin blanc sec
– 1 jaune d’oeuf
– 20 cl de crème épaisse
– 1 branche de thym, 2 feuilles de laurier
– sel, poivre
– huile de tournesol

Pour les morilles
– 30 gr de morilles séchées
– 1 échalote
– 10 cl de vin blanc
– 1 cuil. à soupe d’huile
– 10 gr de beurre

La veille, mettre les morilles à tremper dans un grand volume d’eau froide.

Le lendemain, récupérer l’eau de trempage en la filtrant, réserver. Rincer les morilles et les remettre à tremper. Récupérer à nouveau l’eau de trempage. Réserver les morilles égouttées.

Préchauffer le four à 170°.

Eplucher l’oignon et les carottes, émincer l’oignon et couper les carottes en rondelles.

Dans une cocotte allant au four (en fonte de préférence), faire chauffer un filet d’huile et faire dorer la viande. La retirer et réserver.

Mettre les légumes dans la cocotte à la place de la viande, rajouter éventuellement un peu d’huile, les faire suer puis déglacer avec le vin blanc. Porter à ébullition, puis rajouter la viande. Saler et poivrer. Mouiller avec l’eau de trempage des morilles, la viande doit être complètement immergée. Porter à ébullition, écumer et ajouter le thym et le laurier.

Couvrir la cocotte et enfourner pour 1 h 30 à 2 h. Surveiller la cuisson, j’ai dû rajouter du liquide dans la cocotte en cours de cuisson.

Pendant ce temps, faire revenir l’échalote dans le beurre et l’huile, ajouter les morilles, déglacer au vin blanc et faire réduire presque à sec. Réserver.

Lorsque la blanquette est cuite, retirer la viande et filtrer le bouillon de cuisson. Mélanger la crème épaisse avec le jaune d’oeuf, rallonger d’un peu de bouillon, puis mélanger avec le reste de bouillon.

Remettre sur feu doux, ajouter la viande et les morilles, laisser cuire quelques minutes et réserver. Le bouillon doit avoir épaissi. Il suffira de faire réchauffer sur feu doux avant le service.

img_0749img_0761img_0757

26 réflexions au sujet de « Blanquette de veau aux morilles »

  1. J’ai fait la curieuse en lisant le titre de ton billet car je raffole de la blanquette. Avec des morilles je me suis dit oh je vais aller voir et je ne regrette pas c’est vraiment appétissant j’adore ta casserole. Par contre, tu ne mets pas de citron dans ta blanquette c’est normal ? Hormis cela bravo pour cette variante de champi. Bonne soirée

    J'aime

  2. Mais quelle blanquette tu nous proposes la ma Brigitte. J’adore tout simplement. Une blanquette royale et qui a tout à fait sa place sur une table de fête. Bisous . Dis moi sans vouloir être indiscrète ru pars quand?

    Aimé par 1 personne

  3. Coucou ma Brigitte, J’espère que tu as fait un beau voyage et que tu as apprécié ce magnifique pays que j’aime tant et que tu reviens avec pleins de souvenirs sans les yeux.. Je viens te souhaiter le meilleur pour cette année 2017 ainsi qu’à toute ta famille et les êtres que tu aimes. Un ingrédient indispensable pour que ton fonctionne parfaitement la santé. Des bisous et à bientôt

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s