plats·viandes

Ragoût de queue de boeuf

queue de boeuf, ragoût, les filles à table

Le coronavirus et le confinement auront eu raison du CAP, entre autres, reporté pour les candidats libres à partir de septembre si tout va bien 😂. Me revoilà donc sur ces pages laissées de côté ces derniers temps avec un immense plaisir, mon petit blog commençait à me manquer ! Je vous retrouve aujourd’hui avec une recette réalisée l’an dernier, mais si comme moi vous avez un boucher à côté de chez vous resté ouvert pendant cette période étrange et difficile à vivre, autant le faire travailler, en prenant bien évidemment toutes les précautions préconisées. C’est une recette qui nous vient du sud de l’Espagne, du côté de Cordoue, peu printanière vous me direz, mais dont les restes vont servir à en réaliser une beaucoup plus de saison, et toute aussi délicieuse. La suite demain donc …. Ce plat est en général servi avec des pommes de terre sautées. La cuisson est longue mais en cette période de confinement, ce n’est pas le temps qui nous manque 🙁.

Pour 4 personnes (en conserver une partie pour la recette à suivre)

  • 2,2 kg de queue de boeuf
  • 2 cuil. à soupe de farine
  • 4 tomates (ou une boîte de tomates)
  • 2 oignons
  • 1 tête d’ail
  • 5 carottes
  • 1/2 poivron vert
  • 3 feuilles de laurier
  • 25 cl de vin de xeres fino (ou un vin blanc sec)
  • 3 feuilles de laurier
  • 1 cuil. à café de paprika doux
  • 1 cuil. à soupe de thym haché
  • 2 piments séchés (1 cuil. à café de piment d’espelette pour moi)
  • 12 grains de poivre noir
  • 4 clous de girofle
  • sel
  • huile d’olive

Eplucher les oignons, les émincer. Couper la tête d’ail en deux dans la largeur. Eplucher les carottes, les couper en rondelles. Laver le poivron, le couper en petits morceaux. Si les tomates sont fraîches, les couper en deux et frotter la partie coupée contre une râpe à fromage pour en extraire la pulpe, jeter la peau.

Fariner les morceaux de queue de boeuf, en les secouant pour ôter l’excédent de farine. Saler.

Faire chauffer 4 cl d’huile d’olive dans une grande poêle et y saisir la viande en plusieurs fois. Réserver.

Verser 6 cl d’huile d’olive dans une grand cocotte en fonte, la faire chauffer avant d’ajouter les oignons, l’ail (côté coupé vers le bas), les feuilles de laurier, le poivre et une pincée de sel. Faire cuire en remuant de temps en temps pendant 10 minutes ou jusqu’à ce que l’oignon et l’ail soient bien colorés. Ajouter les carottes et le poivron, continuer la cuisson une dizaine de minutes, tout en remuant. Ajouter enfin les tomates, poursuivre la cuisson 5 minutes. terminer par le vin en portant à petits frémissements.

Préchauffer le four à 160°.

Ajouter dans la cocotte la viande, le piment, les clous de girofle, le paprika et le thym. Verser 1,3 litre d’eau, bien remuer et porter à frémissements. Saler puis couvrir la cocotte d’un disque de papier sulfurisé coupé aux dimensions de la cocotte, directement posé sur le ragoût. Poser le couvercle et enfourner pour au minimum 3 heures.

Le temps de cuisson est variable, la viande doit être tendre et se détacher facilement de l’os.

Retirer la tête d’ail avant de servir la viande dans un plat.

queue de boeuf, ragoût, les filles à table
queue de boeuf, ragoût, les filles à table
queue de boeuf, ragoût, les filles à table

15 commentaires sur “Ragoût de queue de boeuf

  1. Ah ! je pense qu’il fallait s’y attendre ! Tu penses bien que le confinement ne pouvait pas s’arrêter là. Je pense même que, sans être pessimiste, cela va être encore très long. En tout cas pas facile à vivre cette période où nous sommes séparés de ceux que l’on aime et que l’on aimerait embrasser pourtant… (notamment ma maman en EHPAD, malade et abandonnée toute seule, c’est dur autant pour elle que pour nous..)
    Que tu aurais fait plaisir à mon chéri avec ce plat ! Moi je l’aurais mangé parce que c’est toi et ta cuisine et que je sais que je peux avoir confiance sur le fait que ce doit être très bon, mais je dois dire que la queue de boeuf, n’est pas vraiment un morceau que j’affectionne… Bravo ! gros bisous, fais bien attention à toi !

    Aimé par 1 personne

    1. Oui Claudine, j’ai pensé à ta maman, ce doit être bien difficile à vivre et angoissant. Moi j’ai la chance d’avoir mes deux filles, la plus jeune était en vacances ici au moment du confinement, elle devait au départ aller à Méribel skier la semaine, mais au dernier moment y a renoncé car l’Italie et l’Autriche venaient de fermer leurs stations de ski, elle m’a appelée en me disant que finalement ils descendaient pour la semaine sur la côte, et du coup, elle est restée ici en télétravail. Quant à ma grande qui habite Bordeaux maintenant, elle nous a rejoint le dimanche avant le confinement ayant aussi été mise en télétravail. Moi-même j’étais à Paris le dernier week-end de février, on ne s’attendait pas à vivre tout ça ! Je ne peux plus non plus aller voir ma tante à Anglet, et pourtant elle va mal en ce moment, je suis inquiète. Heureusement la cuisine m’occupe bien, on verra bien pour le CAP …. De gros bisous ma Claudine

      J'aime

  2. Oh un très beau plat tu me donnes très envie. C’était sur que cela allait être reporté. Moi ma nièce devait passer son bac de français et ma filleul le brevet je sais pas comment ça va faire car à mon avis c’est loin d’être fini. Moi je ne peux pas voir mes grand-mère dont une est toutes seules chez elle mais je l’appelle tout les 2 jours.
    Bonne journée bisous

    J'aime

  3. Ah oui, tout est basculé cette année. Ils auraient pu te donner ton CAP au vu de ton contrôle continu….Je rigole, c’est un examen où la pratique est importante. Partie remise alors et comme tu dis, retour sur ton blog où toi aussi, tu commençais à nous manquer. Ta recette peut encore être adaptée. Il y a toujours des jours plus frais où un bon mijoté fait du bien et les prix commencent à baisser pour ces morceaux moins demandés. Je ne connais pas du tout la queue de boeuf mais avec une bonne joue, ça doit bien fonctionner aussi. Je te souhaite une belle journée, prenez bien soin de vous. Gros bisous de loin 🙂

    J'aime

  4. C’est un morceau de viande que je ne cuisine jamais et pourtant j’ai déjà eu l’occasion de goûter dans l’assiette de l’Homme au resto et j’avais apprécié.
    En tout cas, tout comme Gut, je goûterais volontiers ton ragoût, les photos sont alléchantes et mettent en appétit.
    Bon début de semaine. Bizh. Viviane

    J'aime

  5. Et bien oui ma chère Brigitte il fallait s’y attendre. Une période vraiment difficile pour tous, moi j’ai la chance de vivre à la campagne, et d’avoir comme seuls voisins des moutons et des chevaux.Notre voyage pour le Japon a été annulé et sera reporté à l’année prochaine. C’était prévu depuis 2 ans mais bon. Nous nous contentons de Skype tous en famille.
    Pour la queue de boeuf c’est un morceau que je n’ai jamais cuisiné, il faudra que je tente à l’occasion. En tout cas merci pour ce délicieux partage. Gros bisous et prenez bien soin de vous en famille.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.