Pain cocotte

photo 2-1

Apprendre à faire son pain avec une MAP (machine à pain) est un bon début, mais on a vite envie d’en faire plus. Et pourquoi pas un pain cocotte ? Je m’y suis essayée tout d’abord avec un pain sans pétrissage, mais c’est un peu long car la pâte doit reposer toute une nuit. J’ai donc opté pour une pâte levée en MAP, et ensuite une cuisson en cocotte au four. Le résultat est quasi identique, la seule réelle différence à mon avis étant une mie plus aérée avec la première méthode. On peut également varier les farines selon ses envies, ou les mélanger, il y en a pour tous les goûts !!

Pour un pain

– 500 gr de farine T55
– 320 ml d’eau tiède
– 1 sachet de levure de boulanger
– 1 1/2 cuil. à café de sel
– une cocotte en fonte

Mettre dans la MAP dans l’ordre suivant : l’eau, le sel, la farine et enfin la levure. Dans le menu, lancer le programme pâte levée, c’est à dire pétrissage et pousse.

Le programme terminé, verser la pâte sur un plan de travail fariné, la dégazer puis la poser sur une feuille de papier sulfurisé en forme de boule. La couvrir avec un torchon en la laissant lever pendant 1 h 30 environ, elle va doubler de volume.

Préchauffer le four à 240°, et lorsqu’il a atteint la température voulue, enfourner la cocotte vide avec son couvercle durant 15 minutes.

Passé ce laps de temps, sortir la cocotte du four avec précaution et y déposer la pâte avec son papier sulfurisé. Enfourner et faire cuire le pain pendant 30 minutes à couvert, puis encore 15 minutes à découvert.

photo 4.JPG

photo 2

Voilà !! un super bon pain prêt à être dégusté, surtout au petit déjeuner grillé avec du bon beurre et de la confiture maison !!

Si vous n’avez pas de MAP, il suffit de mettre tous les ingrédients en commençant par la farine dans la cuve d’un robot et de pétrir une bonne dizaine de minutes, puis de laisser pousser la pâte à couvert pendant 1 h 1/2, jusqu’à ce qu’elle double de volume, et ensuite reprendre à l’étape du dégazage.

9 réflexions au sujet de « Pain cocotte »

  1. Bonjour,
    J’accumule les handicaps. Je n’ai qu’un petit robot qui ne contient pas 500g de farine et n’ai pas de MAP. Justement à propos des MAP peux-tu me donner quelques renseignements.
    *Le pain a-t-il une croute comme chez le boulanger ?
    *La mie est-elle aérée ou s’agit-il plutôt d’un pain de mie ?
    Et bien sûr que conseillerais-tu comme machine ?
    Ce n’est pas vraiment en rapport avec les recettes, mais quand même.
    Merci.

    J'aime

  2. Le pain en MAP n’est pas le même que celui cuit dans un four. J’ai une MAP depuis plusieurs années, et je dois avouer que je m’en sers surtout pour les brioches ou les pains de petit déjeuner et j’utilise surtout la fonction cuisson pâtes car cela permet à ta pâte de lever de façon optimale. J’ai une Moulinex et j’en suis satisfaite.
    Quant au pain cocotte, tu peux tout à fait le faire sans machine ni robot. Il te faut exactement les mêmes ingrédients que dans la recette mais il faut démarrer la veille. Dans un saladier tu mélanges la farine, le sel et la levure. Tu rajoutes l’eau bien chaude (mais pas bouillante) et tu mélanges avec une cuillère en bois, la pâte va être assez collante. Tu couvres avec un torchon humide et tu laisses ainsi jusqu’au lendemain. Le lendemain, il faut déposer la pâte qui aura doublé de volume, sur une surface bien farinée, et rabattre les côtés vers le centre pour former une boule (pense à bien fariner car la pâte sera collante). Tu déposes cette boule sur le papier sulfurisé qui ira dans la cocotte, et tu couvres à nouveau d’un torchon pour faire lever pendant 2 heures (près d’un radiateur l’hiver c’est mieux). Et là tu reprends la recette au préchauffage du four. Et dans cette recette, on le voit sur la photo, la croute est superbe et la mie aérée.

    J'aime

    • Oui Catherine, tu mets tous les ingrédients dans la cuve de ton robot et tu utilises le crochet pétrisseur, jusqu’à ce que ta pâte forme une boule homogène. Tu la couvres ensuite d’un linge et tu laisses pousser au moins 1 h 1/2 près d’une source de chaleur, ta pâte doit doubler de volume. Tu reprends ensuite au dégazage. A la cuisson du pain, il faudra surveiller qu’il ne dore pas trop vite quand tu enlèves le couvercle. J’en ai fait un hier avec la farine pour pain de campagne de la marque Francine, excellent aussi !!

      J'aime

      • Merci, je me lance avec la T 55 que j’ai achetée. La farine pour pain de campagne ce sera pour la prochaine fois. Je ne désespère pas d’avoir de la joue de porc bientôt 😉

        J'aime

  3. C’est bien pétri et maintenant ça pousse. Mais voilà, que veux dire dégazer la pâte ? Désolée d’être si sotte mais quand on n’a jamais fait..

    J'aime

    • Il faut enlever l’air après la levée de ta pâte. Il faut donc bien la pétrir, l’aplatir avec le plat de la main, plusieurs fois, et ensuite reformer une boule qui va lever à nouveau. Et pour la joue de porc, n’hésite pas, c’est excellent !!

      J'aime

      • Je viens de le sortir du four. Il est superbe et bon ! La mie est bien aérée, la croûte bien craquante comme nous aimons. Rien à envier à un pain de boulanger et bien meilleur que celui du supermarché. Je prévois d’en faire un par semaine. Essais transformé 😉

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s